Guilde: Atlas. Serveur: Otomaï. MMORPG: Dofus.
 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Atlas, la génèse des mercenaires.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aexyss

avatar

Messages : 808
Date d'inscription : 30/11/2008
Age : 25
Localisation : région parisienne (devant mon ordi vous me croiriez?)

Feuille de personnage
Nom: Aexyss
Classe: Crâ
Lvl:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Atlas, la génèse des mercenaires.   Sam 3 Sep - 14:46

Nous étions quelques amis qui avaient pour habitude de partir à l'aventure ensemble. Et le temps passant, nous fîmes la connaissance d'autres amis et la compagnie augmentant nous décidâmes de nous réunir sous la même bannière, celle d'Atlas.

Nous avons alors passé plusieurs mois à écumer le monde des douze ensemble, quelques personnes se joignant à nous pour ensuite repartir, et d'autres restant sous l'emblème d'Atlas. C'est après ces mois d'errance et d'aventure tous ensemble que nous avons décidé de louer nos services à ceux qui en auraient besoin, ainsi sont nés les mercenaires atlassiens.

Une guilde d'aventuriers traversant le monde des douze à la recherche de fabuleux trésors d'un côté et louant leurs services à ceux qui en auraient besoin d'un autre côté.

De nos jours, la guilde atlas commence peu à peu à se faire connaître dans le monde des treize. Depuis un petit moment, des rumeurs circulent, des murmures qui disent que la guilde Atlas voudrait se lancer dans le mercenariat. Ces rumeurs commencèrent par une idée folle venue chez plusieurs membres prêts à mettre leurs talents dans quelque chose de neuf.
Je me souviens de ce jour…

En tant que membre de la guilde nous nous trouvions dans la maison commune pour une réunion. Seulement certains membres ne purent pas arriver jusqu’à l’île d’Otomaï. La mer était trop impétueuse pour laisser les bateaux naviguer.
Donc nous attendions nos compagnons.
Nous les attendîmes une heure ….
Puis deux ….
Puis trois ….

Chaque membre prenait son mal en patience. Les crâs jouaient aux fléchettes et Aexyss était la meilleure. Pourtant, cela ne semblait pas la déranger que Vene utilise ses pouvoirs pour arrêter certaines de ses flèches. De l'autre coté de la salle, Arganza et Akariu avaient une discussion sur le meilleur bâton qui puisse exister. (Moi je leur aurais bien dit que les bâtons ne faisaient pas assez mal et qu'une hache serait plus convaincante sur l'ennemi mais bon...). Endmaril soucieux de la santé de ses dindes discutait avec Natira, des divers soins qu’ils pouvaient donner aux dindes.
Moi-même j’avais convertie plusieurs jeunes à la boisson en attendant les retardataires. Malheureusement pour nous, le réfrigérateur était vide et la taverne inaccessible à cause de l’orage.

J’avais déjà bien bu mais cela ne m’empêcha pas de me lancer dans la lecture d’un magazine au dialecte très peu compréhensible.
Puis, tout à coup, une idée émergea dans mon cerveau, une idée pour que tous les jours soient une fête.
Tout de suite, je demandais conseil à Endmaril et Natira sur cette idée. Je ne voulais pas avertir les autres avant d’en avoir parlé avec eux et du coup cela se fit dans des murmures couverts par le bruit des amusements de nos compagnons.
Plus tard, quand l’orage fut passé, les derniers atlassiens arrivèrent.
Quand tout le monde fut autour de la table Endmaril annonça :

« Notre guilde commence à devenir forte et les membres qui la compose sont justes et droits. Seulement, nous avons du mal à recruter des personnes qui soient dignes d’Atlas… »
Il laissa une minute à l’ensemble du groupe pour encaisser la nouvelle car pour nous cela pouvait révéler un mauvais présage.
C’est alors que Natira se leva et dit :

« C’est pour cela que nous voulons vous proposer une nouvelle activité. Pour ceux qui s’ennuient et qui aiment le goût de la compagnie et qui ont surtout le goût de l’aventure, nous avons quelque chose pour vous. Lançons-nous dans le mercenariat ! »
Pendant que tous les membres débattaient sur le pour ou le contre d’une telle entreprise, le hasard voulut qu’une oreille indiscrète entende cette partie de la conversation. Tout émue, cette oreille partie à travers le monde des treize pour répandre la nouvelle.

Aujourd’hui, devant l’ensemble du monde des treize je vous annonce que le mercenariat n’est plus une simple rumeur.

Revenir en haut Aller en bas
 
Atlas, la génèse des mercenaires.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série Atlas des guerres - Autrement
» Adolphe Tiers Histoire du Consulat et de l'Empire (Atlas)
» Atlas des guerres d'Indochine (Autrement)
» On leur préfère même héros et mercenaires!
» Atlas des croisades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Portes de la Cité :: Mercenariat :: Tarifs et présentation des mercenaires-
Sauter vers: